Exemples de stères

A vrai dire, vous avez certainelent déjà fréquenté des pseudo-stères sans le savoir, en naissant dans une masternité, en étudiant sur un campus universistaire, en circulant sur InsterRail… Mais dans ces exemples, vous n’aviez pas votre mot à dire quant à l’organisation de votre vie dans ces lieux.

Le concept de stère promu ici, dont chaque membre prend part aux décisions, se plie à de nombreux cas de vie en commun :

  • L’Erasmustère : résidence étudiante
    Chaque étudiant possède sa chambre (éventuellement partagée avec un autre étudiant) et partage l’accès à des salles de bains, un salon, un grand bureau, une grande cuisine, une salle à manger, un garage à vélo, une buanderie, etc
  • Le Colocastère : résidence partagée pour les jeunes professionnels
    Version améliorée et permanente de l’Erasmustère, elle insiste sur la possibilité de recombiner les chambres en sous-ensembles, et offre certains équipements en double (ex : 2nde cuisine)
  • Le Weekendstère : maison secondaire partagée entre amis
    Des pièces communes permettent de retrouver ses amis aux week-ends et pendant les vacances, tandis que chaque famille possède ses chambres à coucher; des ressources partagées (véhicules sur place, matériel sportif) et d’éventuels salariés apportent tout le confort pour une fraction du coût d’une résidence privée.
    Ce modèle de stère est mis en oeuvre depuis 1860 à la Colonie de Condé sur Vesgre.
  • Le Dupondstère : maison de famille des Dupond
    La grande maison des parents se développe par fractalisation au fur et à mesure de l’arrivée de nouvelles générations, sur un terrain prévu d’emblée pour une expansion contrôlée.
  • Le Seniorstère : maison de retraite autogérée pour personnes âgées non dépendantes.
    Des salles communes (salons, salle à manger, buanderie, salles de soin, chambres d’invités, garage) coexistent avec des petits appartements pour personnes âgées seules ou en couple. Des salariés, vivant sur place ou non, viennent prêter main forte aux résidents.
  • L’Artistère : résidence d’artiste
    Un hall d’exposition, quelques ateliers partagés, des réserves, s’articulent avec des studios privatifs.
  • Le Polystère : immeuble mélangeant valides et handicapés
    Un immeuble où cohabitent des familles ayant parmi elles des handicapés moteurs ou mentaux, créant un environnement où le handicap est banalisé, grâce à des services, appartement et parties communes pensés pour les handicapés
  • Le stère d’accueil : centre d’accueil temporaire pour réfugiés.
    Des salles communes (cuisines, réfectoires, sanitaires, gymnase, salles de cours, salles de détente) complètent des unités d’habitation (petits dortoirs communs, ou chambres familiales) et des locaux à la disposition des associations humanitaires et des équipes administratives.
  • Le Rebondstère : centre urbain pour SDF
    A la manière du stère d’accueil, ce lieu offre un toit aux sans-abris, chacun disposant d’une petite pièce ainsi que d’une réserve, ainsi qu’un ensemble de services pour se reconstruire : repas, lavomatic, chenil, machine à encaisser sa monnaie, domiciliation postale, accès Internet commun, accès à une voiture de location, RdV avec des associations, cours éventuels…
  • Le Gangstère : prison modèle
    Les détenus y sont si heureux qu’ils ne s’en évadent pas.
  • Le Cimestère : l’ultime stère

Ajoutez à cette liste votre stère en remplissant la colonne de droite et en retrouvant les idées des internautes sur cette page !